La France durcit les obligations de visa pour le Maroc, l’Algérie et la Tunisie

La France durcit les obligations de visa pour le Maroc, l'Algérie et la Tunisie

La France va considérablement durcir les conditions nécessaires à l’obtention des visas pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, a annoncé mardi matin le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal lors d’une émission sur Europe 1.

L’exécutif justifie l’exécution de ces « menaces » par le fait que les pays concernés « refusent de délivrer des laissez-passer » à leurs ressortissants faisant l’objet d’arrêtés d’expulsion.

Pour le Maroc et l’Algérie plus particulièrement, le nombre de visas va baisser de 50%.

“C’est une décision drastique, c’est une décision inédite mais qui est nécessaire car ces pays n’acceptent pas de reprendre des ressortissants dont nous ne voulions pas”, a plaidé le porte-parole du gouvernement.

Il explique également que ce sujet fait l’objet de “discussions et travaux diplomatiques depuis 2018” et précise que “la décision a été prise il y a quelques semaines”.

“L’objectif est que cela pousse les pays concernés à changer de politique et à accepter de délivrer ces laissez-passer consulaires”, a poursuivi Gabriel Attal.

Paris affirme, enfin, souhaiter « plus de coopération pour pouvoir appliquer ses règles migratoires ».

Selon Europe 1, le nombre de visas accordés sera divisé par deux pour le Maroc et l’Algérie, et une baisse de 30% sera opérée vers la Tunisie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »